• Il existe de nombreuses factions et guildes à Arcan. On peut reconnaître leurs membres via le blason qu’ils arborent ou, dans le cadre d’activités illégales, qu’ils laissent derrière eux pour signer leurs méfaits. 

Certains sont connus et aimés de tout le monde, d’autres ne sont jamais dessinés exactement de la même façon tant on a peu l’habitude de les voir, et d’autres encore sont autant craints qu’une liche fraîchement relevée

Les blasons sont aussi utilisés par les familles les plus influentes du pays. On les retrouve sur leurs boucliers, la garde de leurs épée, ou encore sculptés au-dessus de la porte de leurs nombreuses maisons. C’est d’ailleurs à la façon dont il est exhibé que l’on reconnait la puissance d’une famille. Son blason n’est plus une coquetterie mais un avertissement : « Attaquez cette maison ou la personne portant ces broderies, et vous aurez de graves ennuis ».

Les Valentyne

Si vous avez joué à la démo, vous avez peut-être lu le nom des Valentyne. En tout cas, vous avez forcément vu leur blason au-dessus de la grande porte. Cette famille est LA famille, celle qui est à la tête de tout, à l’origine de beaucoup de choses (même si elle l’ignore) et qui a été mentionnée plusieurs fois ces dernières semaines. Il s’agit de la famille royale d’Arcan.

Bien qu’ils ne soient pas directement liés à l’académie – l’Ordre d’Ashaï s’occupe de tout – les événements qui s’y dérouleront pendant les études de Rave auront une grande influence sur les Valentyne, et la façon dont ils s’occupent du pays. Peut-être même qu’il croisera la route de certains de ses membres !

Les Valence

Cette famille est un cas d’école. Elle engendre au moins un mage à chaque génération, et ces derniers vont à l’encontre de tout ce que l’on apprend sur les bases de la magie. En temps normal, un enfant nait avec une magie élémentaire, et doit la sacrifier pour obtenir un pouvoir insolite. Les Valence, eux, viennent au monde avec une magie insolite : la nécromancie.

Cette magie leur donne un contrôle total sur les morts qui se sont relevés, même ceux ayant gardé leur conscience. Selon la puissance du mage, ils peuvent même en dominer plusieurs en même temps, ou sur certaines zones précises. C’est à cause – enfin, « grâce » à eux, que les morts ne font plus aussi peur qu’avant.

Les Valence sont autant admirés que craints. Cette exception à la règle en met certains mal à l’aise, d’autres voient d’un mauvais œil la confiance aveugle que la famille royale leur a accordée, et d’autres encore pensent qu’ils sont bien trop puissants pour la sécurité du pays. Leurs détracteurs n’ont qu’un seul argument à la bouche : aujourd’hui, ils empêchent les morts d’attaquer, mais qui dit qu’un jour ils ne leur donneront pas l’ordre de dévorer ceux qui se dressent sur leur chemin ?

L’Ordre d’Ashaï

Ashaï est le Dieu ayant créé le continent d’Arcan, ainsi que le père de ses premiers habitants. Il est celui qui a donné vie à tout ce qui y existe. On se tourne vers lui lorsque l’on doute, lorsque l’on a peur, ou lorsque l’on a besoin de quelqu’un à qui se confier. On lui dédie un autel dans chaque maison afin qu’il protège ceux qui s’y trouvent, et on lui chante des prières pour lui montrer combien on l’aime. Il a une place importante dans le cœur de chaque habitant d’Arcan, il était donc logique que son Ordre prenne une place toute aussi imposante dans la gestion du pays.

L’Archevêque à la tête de l’Ordre est l’une des deux seules personnes ayant une place à la table du Roi. Ses ordres sont indiscutables, et les lois qu’il vote gravées dans le marbre. C’est l’un des plus hauts postes du pays, aussi lorsque l’actuel Archevêque a annoncé sa prochaine retraite, beaucoup se sont imaginés prendre sa place.

Malheureusement pour ces rêveurs, seul l’Archevêque peut choisir son successeur, et la seule raison qui empêche ce dernier de prendre une décision est qu’il hésite encore entre deux de ses protégés : Dexter Hawthorne et Phoenix Valence. Lorsqu’il pense avoir décidé lequel des deux est le plus apte à prendre l’Ordre en main, quelque chose le fait changer d’avis, à tel point que l’on attend le nom du prochain archevêque depuis déjà un an.

Qui sait, les événements à venir l’aideront peut-être à choisir une bonne fois pour toutes !

L’Ordre des voleurs

Allez savoir comment, les voleurs d’Arcan ont réussi à élever leurs méfaits au rang d’Art. Bien au-dessus des malandrins et autres pillards de bas étage, les personnes laissant le blason de l’Ordre sur leur passage dérobent sans crocheter de serrures, sans retourner le mobilier, et surtout sans verser de sang. Ils savent où se trouvent ce qu’ils cherchent avant même d’entrer.

Les assasins

Avec une bourse suffisamment remplie, n’importe qui peut se payer les services d’un inconnu pour se débarrasser d’un gêneur. Seulement rien ne garantit qu’il ne vous dénonce pas si jamais il se fait prendre. C’est le problème avec les amateurs : ils préfèrent sauver leur tête que d’honorer leur contrat. Heureusement il existe en ce monde des professionnels en qui on peut avoir confiance : les Assassins. Les vrais. Ceux avec un grand « A ».

On raconte qu’ils utilisent des enfants, que des morts qui se sont relevés sont dans leurs rangs, ou qu’ils peuvent tuer en plein jour sans qu’on ne les remarque. Cependant tout ce qu’on rapporte de leurs méthodes relève plus de la légende urbaine que de faits réels. La seule chose de sûre, c’est que lorsqu’un ou une malheureuse est retrouvé.e sans… une certaine partie de son corps, cela signifie que l’un d’eux est passé par là.

N’essayez pas de les imiter en faisant passer votre crime pour l’un des leurs. Vous ne passeriez pas la nuit.

fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais