Les femmes mages

L’académie des mages est réservée aux jeunes garçons capables d’utiliser la magie, afin de les aider à développer leur potentiel, et d’en faire des hommes respectables et responsables. Et les jeunes filles dans tout ça ? Bienvenue dans l’une des facettes les plus abjectes d’Arcan.

Les hommes sont des mages, les femmes sont des sorcières.

Lorsqu’un enfant se révèle être un mage, c’est une bénédiction. Ses pouvoirs le promettent à un grand avenir, et la famille du petit prodige est sûre de prospérer pendant plusieurs années (voire même générations). Enfin… uniquement si l’enfant est un garçon. Les filles, elles, sont immédiatement arrachées à leurs familles et placées sous la tutelle d’un salvateur. Le but : veiller à ce qu’elles n’utilisent plus jamais leur magie.

Ainsi est la vie d’une femme mage : ses faits et gestes sont constamment surveillés, elle n’a ni le droit de se marier, ni celui d’enfanter, et pour peu que sa magie se soit réveillée très jeune, elle n’a plus aucun souvenir de ses parents. Quant à sa magie, Arcan donne l’autorisation à tout salvateur en charge d’une sorcière de l’exécuter si jamais elle essaie d’utiliser ses pouvoirs. L’excuse trouvée pour une telle injustice ? Les Liches.

Jusqu’à présent toutes les Liches d’Arcan ont étés des femmes, et toutes savaient utiliser la magie avant de mourir. Le continent en a déduit que se relever en ces monstres était réservé aux sorcières, et puisqu’il est cent fois plus simple de contrôler la vie d’une femme que de mettre un terme à celle d’une Liche, des mesures radicales ont été prises. Vous êtes une femme et vous voulez utiliser votre magie ? Arcan vous tuera avant que vous ne soyez assez forte pour vous relever en Liche.

fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais